• Pourquoi une butte?

    En effet, tout dépend de vos besoins et de ceux de la terre.

    Cas où il est judicieux de réaliser une butte:

    • Vous avez une terre argileuse qui retient trop l'eau. L'eau s'évaporera ainsi plus aisément.
    • Faire pousser des alliacées, type oignons, ail, ciboulette...Ces plantes n'apprécient pas du tout l'excès d'humidité et ont tendance à pourrir quand l'eau stagne.

    Connaître le sol et Réalisation de divers types de buttes

     

    • De même, pour les fraisiers! Et comme la nature est bien faite : les fraisiers s'entendent à merveille avec l'ail, ce dernier empêchant la pourriture grise des fraises.

     

    Connaître le sol et Réalisation de divers types de buttes

     

    • Profiter de différentes expositions du soleil.
    • Créer de l'humus quand votre terre est pauvre, lourde ou quand votre sol est peu profond.
    • Votre jardin est petit et vous souhaitez gagner de la place.  La butte permet en effet de cultiver sur une plus petite surface plus de légumes, puisque vous pouvez planter des deux côtés de la butte. Elle est également pratique pour bien délimiter les surfaces de culture.

    Bilan:

    Beaucoup d'avantages donc à cultiver sur butte. Cependant, ce n'est pas obligatoire, le plus important est d'en réaliser en fonction de son utilité.

    Dans notre cas, nous avons réalisé des buttes avec un coffrage en branches de laurier pour éviter que notre chien n'arrose allègrement nos cultures (bien que l'urine soit une bonne source d'azote, mais point trop n'en faut!).

     

    Connaître le sol et Réalisation de divers types de buttesConnaître le sol et Réalisation de divers types de buttes

     

     

     

    Nous pensons également à en réaliser d'autres dans un coin de notre jardin, où l'eau stagne. En effet, quand la terre est quasi tout le temps gorgée d'eau, on dit qu'elle est en anaérobiose, c'est-à-dire que les bactéries qui ont besoin d'oxygène ne peuvent pas vivre, donc la terre est déséquilibrée. Ainsi, les plantes peuvent difficilement pousser harmonieusement (à part bien sûr, celles qui aiment l'excès d'humidité, comme le cresson, la capucine etc.).

     

    Ainsi, il faut bien comprendre comment fonctionne le sol:

     

    Je vous renvoie à une vidéo très édifiante de Claude Bourguignon, microbiologiste, qui est le mieux placé pour nous parler du sol, avec ses plus de 30 ans d'expérience sur le terrain:

    "Protéger le sol pour protéger la biodiversité" par Claude Bourguignon :

    https://youtu.be/K7wbDr_P8NU

     

    Désormais vous comprenez qu'il y a toute une vie dans le sol qu'il faut respecter et encourager:

     

    Comme le mycélium qui est un gigantesque réseau filamenteux dont les champignons sont la partie reproductriceConnaître le sol et Réalisation de divers types de buttes, qui échange avec les plantes et surtout les arbres aux alentours en leur transférant l'eau et les nutriments dont ils ont besoin, tandis que les plantes transmettent aux champignons des sucres qu'elles fabriquent grâce à la photosynthèse.

    Dans la terre, on trouve des bactéries aérobies aimant l'oxygène et des anaérobies, n'aimant pas l'oxygène donc, et tout une faune assez

    complexe qui vit à différents niveaux du solConnaître le sol et Réalisation de divers types de buttes. C'est pourquoi le labour n'est pas une méthode heureuse car elle bouleverse tout ce petit monde en déséquilibrant ou tuant la vie du sol, en en mélangeant les différentes couches, alors qu'à chaque strate son écosystème.

    Cela étant dit, nous pouvons passer à la manière dont réaliser des buttes.

     

    Comment réaliser divers type de buttes:

    Choisir le bon moment et le bon emplacement:

    Il est préférable de réaliser sa butte en automne, comme cela elle sera prête à accueillir les plantes au printemps. De plus, c'est la période de la taille et de la chute des feuilles, ainsi on peut plus facilement trouver des matériaux utiles pour la réaliser.

     

    Connaître le sol et Réalisation de divers types de buttes

     

    En règle générale, avec ou sans butte il est bon d'observer avant toute chose la course du soleil tout au long de l'année. Ainsi, sur votre terrain identifiez-la pour délimiter les zones les plus ensoleillées et celles qui sont le plus souvent à l'ombre, avant toute plantation. De même, faites une analyse des vents récurrents.

    L'orientation idéale est le Nord-Sud pour édifier votre butte et mettez-la à l'abri des vents dominants.

     

    Connaître le sol et Réalisation de divers types de buttes

     

    Si ce n'est pas possible, choisissez l'endroit le plus ensoleillé et planter une haie coupe-vent ou des arbres sans faire de l'ombre à la butte (prévoyez la hauteur maximale que vos plantations atteindront pour éviter les mauvaises surprises ultérieures).

    Comprendre le bon équilibre des ingrédients pour respecter les besoins des plantes:

     

    Respecter un bon équilibre carbone (plantes et bois secs, carton...) azote (herbes fraîches, herbe tondue, feuilles vertes, épluchures de fruits et légumes...) et prévoir un ajout de fumier (poules, crottin de cheval, bouses etc.) si vous n'avez pas de compost qui est sensé en contenir.

    Le but sera d'alterner les couches de carbone et d'azote, en commençant par les sec (le carbone donc).

    Utiliser les ressources locales: par exemple, récupérer la paille chez des éleveurs ou les sacs de végétaux de vos voisins.

     

    Connaître le sol et Réalisation de divers types de buttes

     

    Butte qui peut perdurer au-delà de 5 ans:

     

    • Tout d'abord, placer des grosses bûches, troncs d'arbre déjà en décomposition au cœur de la butte, puis des branches plus petites. Vous pouvez également mettre du carton non traité (carbone) avant cette opération.
    • A titre d'exemple, en moyenne 1m20 de largeur est recommandé pour que chacun puisse atteindre facilement son centre, sans jamais marcher sur la butte.
    • Ensuite recouvrir le tout d'herbes et plantes fraîchement coupées et y incorporer un peu de fumier (si vous n'avez pas de compost à ajouter par la suite).
    • Bien tasser pour boucher au maximum tous les trous.
    • Vous pouvez ajouter encore une couches de feuilles et herbes sèches, puis encore des végétaux frais, type tonte, en fonction de la hauteur désirée de votre butte (l'essentiel étant de respecter un bon équilibre carbone/azote et de finir par la couche fraîche).    
    • Tassez encore et arrosez le tout.
    • Puis recouvrir la butte de compost grossier, et enfin votre terre mélangée à du compost fin (au minimum 25cm). Vous pouvez récupérer la terre tout autour de votre butte pour la recouvrir. Pensez juste à faire des allées praticables tout autour.
    • Recouvrir le tout de paillis au moins 20cm (paille ou foin, paillis de chanvre : ce que vous avez sous la main), si vous ne semez pas tout de suite. En effet, il protègera la terre des intempéries, préviendra la pousse des adventices et empêchera une trop forte évaporation de l'eau.

     

    Connaître le sol et Réalisation de divers types de buttes

     

    Butte qui dure 3/4 ans:

     

    • Même opération, mais sans grosses bûches et troncs en décomposition. Par contre ne pas omettre les branchages (issus de la tailles des arbres).

     

    Butte avec coffrage en bois de récupération ou grosses branches:

     

    Matériel:

    • Grosses branches résistantes à l'eau (par exemple de laurier), voire imputrescible (l'idéal, le chêne) si vous souhaitez que votre butte dure plus longtemps
    • Autres branches (ce que vous avez)
    • Blocs de pierre, pierres
    • Piquets (par exemple tuteurs en plastiques résistants)
    • Marteau
    • Fils de fer souples
    • Gros sacs de poubelle

     

    Connaître le sol et Réalisation de divers types de buttes

     

    • Pour réaliser cette butte, j'ai tout d'abord placé les plus grosses branches pour en dessiner la forme, puis j'ai enfoncé de part et d'autre des branches, des piquets assez longs.
    • Entre ces piquets j'ai placé les autres branches au fur et à mesure en les attachant avec des fils de fer souples.
    • Ce fut un peu long et pas forcément facile, mais ce fut aussi gratuit et réalisé avec uniquement du matériel de récupération.
    • De chaque côté, comme je n'avais pas assez de grosses branches j'ai calé ma butte avec 2 gros blocs de pierre assez hauts et des plus petites pour boucher le tout. Qui plus est, les pierres emmagasinent la chaleur durant le jour et la restitue durant la nuit.
    • Pour finir, j'ai plaqué des gros sacs poubelles coupés dans leur longueur contre les branches pour boucher les interstices et les protéger plus longuement de l'humidité.
    • J'ai réalisé cette butte en automne 2017 et elle tient toujours et m'a donné entière satisfaction pour toutes les plantes qui y ont poussé, à part pour les tomates qui n'ont pas vraiment manqué de soleil malgré le cerisier; mais qui ont souffert de trop d'humidité par le fait que l'eau retenue par l'arbre ruisselait sur mes tomates et trop d'humidité attire le mildiou.

     

    Bonne construction à vous!! En vous souhaitant, des buttes fertiles et utiles!

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique