• les coléoptères qualifiés de "nuisibles"

    L'altise, le doryphore ou le charançon peuvent causer des dégâts s'ils sont en surnombre. Comment les reconnaître et ne pas se laisser envahir au jardin?

    Altise:

     

    Les altises sont de minuscules coléoptères (2 à 5 mm à l'âge adulte) de la famille des Chrysomélidés. Ils sont majoritairement de couleur foncée (souvent tout noir) et lustrés. Ce sont des insectes sauteurs qui affectionnent tout particulièrement les crucifères/brassicacées (chou, roquette, radis, moutarde, navet, cresson...), mais aussi d'autres légumes, tels que la pomme-de-terre ou la tomate (à vérifier selon l'observation car certains disent au contraire que les altises ne l'apprécient guère).

    les coléoptères qualifiés de "nuisibles"les coléoptères qualifiés de "nuisibles"

     

    On reconnaît leur passage, lorsqu'on constate de petits trous plutôt circulaires sur les feuilles de ces plantes. Ils peuvent causer des dégâts surtout aux jeunes plants.

    Comment éviter leurs dégâts?

    • Tout d'abord, introduire des plantes répulsives (aneth, coriandre, laitue, menthe, œillet d'Inde, romarin, sarriette, sauge, thym) à côté des cultures que vous souhaitez protéger.
    • Si ce n'est pas suffisant, vous pouvez également utiliser un voile anti-insecte à maille très fine que vous placerez sur vos semis (méthode la plus efficace à court terme).
    • Pailler toutes vos zones de culture c'est bon pour la terre, et cela rendra plus difficile aux altises l'accès à leur lieu de ponte (la terre).
    • Si votre potager est souvent envahi d'altises, éviter les engrais verts, telle que la moutarde blanche qui les attire.
    • Certains préconisent d'arroser régulièrement les feuilles car elles n'apprécient pas l'humidité. Cependant attention au mildiou ou à l’oïdium (maladies fongiques qui se développent grâce à trop d'humidité).
    • Si les attaques sont trop importantes, il est possible d'arroser les feuilles perforées de savon noir dilué ou de purins d'ortie, tanaisie, tomate, absinthe (ou en en mettant quelques feuilles sur la zone de culture à protéger) ou encore une décoction à base d'ail.

    Doryphore ou chrysomèle de la pomme de terre:

     

    les coléoptères qualifiés de "nuisibles"Le doryphore fait partie de la famille des Chrysomélidées et de l'ordre des coléoptères. Il en existe 25 000 espèces en Europe depuis son introduction accidentelle. Il est originaire d'Amérique. Il mesure en moyenne une dizaine de millimètres et peut voler sur de longues distances (plus de 100 km). Ses rayures servent à effrayer ses prédateurs.

    Il se reproduit très rapidement et ses larves dévorent les feuilles de pomme de terre, tandis que les adultes peuvent engloutir le plant entier de la tubercule aux feuilles. Il ne s'attaque pas qu'aux patates, mais à la famille des solanacées en général (tomate, aubergine...). Ses œufs sont jaunes.

    Traitements bio:

    • Un moyen écologique de limiter son impact est d'utiliser du purin de raifort, ortie et tanaisie.
    • Autrement, on peut associer aux légumes de la famille des solanacées des plantes répulsives, comme les soucis (photo ci-dessous), la coriandre, cataire (herbe à chat ou népéta), le raifort, lin, les haricots et pois (en plus ce sont des légumineuses qui apportent de l'azote), l'ail, la ciboulette... Cependant c'est une mesure préventive.

     

    les coléoptères qualifiés de "nuisibles"

    • La rotation des cultures en général empêche la prolifération des insectes qui peuvent causer des dégâts aux cultures par leur surnombre.
    • Favoriser leurs prédateurs naturels (coccinelles, carabes, oiseaux, dont les poules qui gratteront le sol à la recherche d'insectes -à "lâcher" avant les semis...).

     

    Charançon:

     

    Le charançon fait partie de la famille des Curculionidés mesurant une dizaine de millimètres, comme sa larve de couleur blanche à tête brune. On en dénombre au moins 100 000 espèces.  Certaines d'entre elles consomment des feuilles la nuit (perforation en forme de lune au niveau du bord des feuilles, puis le feuillage se décolore et dépérit, ce qui peut provoquer des maladies fongiques) et se réfugie le jour sous l'écorce des arbres. D'autres pondent à l'aide de leur petite trompe dans les plantes (tiges, feuilles, fruits, racines) et quand les œufs éclosent, les petits se nourrissent de leur hôte.

     

    les coléoptères qualifiés de "nuisibles"les coléoptères qualifiés de "nuisibles"

    Chaque espèce possède ses plantes de prédilection:

    Plantes potagères (chou, carotte, poivron, haricot, betterave, persil, céleri, laitue...) ou plantes ornementales (tels que lilas, if, thuyas, rhododendron, luzerne, chanvre, agave ...) ou encore les arbres fruitiers (poirier...), la vigne, l'hêtre etc.

     

    Moyen préventif pour éviter leur prolifération:

    Plantez à proximité des plantes à risque, des iris des jardins (photo ci-dessous à gauche) ou des iris des marais (photo ci-dessous à droite).

     

    les coléoptères qualifiés de "nuisibles"les coléoptères qualifiés de "nuisibles"

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :